Afin de sécuriser le chantier face au risque de crue, un chenal vient d’être terrassé.

Cette canalisation du bras vif de la Rivière des Galets permettra de sécuriser les pistes et les zones de travaux dans le lit du cours d’eau. Ce chenal est réalisé pour encaisser une crue biennale de 200m3/s, c’est-à-dire une crue qui arrive tous les 2 ans.

Tout d’abord il a fallu le dimensionner en fonction des différents débits, c’est la société HYDRETUDE qui s’en est chargée, en se basant sur les données cartographiques, topographiques et les modélisations hydrauliques de la Rivière des Galets.


En se basant sur les études des hydrologues et les plans d’exécution, il aura fallu au chantier plusieurs semaines pour à réaliser le chenal.

Les dimensions de ce dernier sont assez impressionnantes : 30 mètres de largeur et environ 500 mètre de long. Il se prolonge sur 100 mètres en aval de la zone pour permettre de rétablir le fil d’eau dans sa configuration naturelle.

En plus de ses linéaires importants les bordures du chenal sont protégées par des gabions (casiers constitués de fils de fer remplis de pierres) et des enrochements pour éviter une érosion lors des événements pluvieux / crues.

La traversée du chenal s’effectue via  un pont métallique spécialement conçu pour les travaux, pouvant supporter le poids d’engins d’exceptions. Par exemple l’Hydrofraise qui est une machine de forage pour les fondations profondes pèse presque 110 tonnes !

Grâce à la réalisation de ce chenal et hors période cyclonique (période durant laquelle tout type de travaux en rivière est interdit) les machines, les travaux et surtout les Hommes sont à l’abri des crues de la Rivière des Galets.

 

ATTENTION LA RIVIERE DES GALETS EST UNE RIVIERE CAPRICIEUSE, S’APPROCHER DU COURS D’EAU C’EST SE METTRE EN DANGER.